Accueil Agriculture L’agriculture togolaise menacée par une nouvelle espèce de chenille

L’agriculture togolaise menacée par une nouvelle espèce de chenille

2 min de lecture

Une équipe de chercheurs de l’IITA (International Institue of Tropical Agriculture) a signalé en décembre dernier la découverte au Togo de la « noctuelle américaine du maïs » une espèce nouvelle de chenille qui attaque les plants de maïs. Les scientifiques l’appellent Spodoptéra frugiperda.

Les premières observations en Afrique de cette nouvelle espèce de ravageurs originaire d’Amérique avait été faite vers la fin du mois de janvier 2016 au sud-ouest du Nigéria. Mais l’invasion du ravageur est désormais signalée dans plusieurs autres pays de la sous région comme le Bénin et le Niger.
D’après les travaux de l’IITA, les attaques du nouveau ravageur est une menace considérable pour la sécurité alimentaire et l’économie des pays africains puisqu’il s’attaque à plusieurs autres cultures comme maïs, mil, sorgho, riz, canne à sucre, haricot, patate, arachide, coton, etc.

Au Togo où l’agriculture participe à 40% à formation de PIB et contribue à 70% dans la croissance économique, l’invasion du ravageur pourrait avoir de sérieuses incidences sur l’économie du pays.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par scienceactu
Charger plus dans Agriculture

Un commentaire

  1. […] vient d’identifier un parasitoïde [1] pouvant intervenir dans la lutte biologique contre les chenilles légionnaires d’automne en […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Voir aussi

Journées Scientifiques du Centre Béninois de la Recherche et de l’Innovation

Les journées annuelles du CRBSI offrent une excellente opportunité aux chercheurs, enseign…