Accueil Environnement Un bio insecticide made in Togo pour protéger les agro ressources

Un bio insecticide made in Togo pour protéger les agro ressources

6 min de lecture

L’agrotechnicien togolais  David Kodjo YOVO vient de mettre  au point un insecticide bio végétal  à base de savon noir et d’huile essentielle extraite de la citronnelle. Le produit est décrit par son concepteur comme une solution écologique présentant des propriétés insectifuges et pouvant être utilisé dans la protection des agro ressources.

Pour sa préparation, l’agrotechnicien explique avoir utilisé de la cendre de certains espèces de bois dont le Zanthoxylum zanthoxyloides (plus connu sous le nom de « Fagara »).

« Nous avons humecté la cendre de ce végétal  pour en recueillir le jus que nous avons mélangé à 2% d’huile essentielle extraite de la citronnelle. Le citronellal qui est la composante majoritaire de l’huile essentielle de la citronnelle agit comme élément répulsif qui empêche les insectes de s’approcher de l’espace dans lequel le produit a été répandu» a-t-il expliqué à ScienceActu.

Une analyse chromatographique de l’huile essentielle de la citronnelle effectuée par le laboratoire français Pyrenessences indique, selon Kodjo Yovo,  que l’huile contient 41,75% de citronellal et 9,02% de citronellol, « des répulsifs présents dans la plupart des insecticides ».

Protection des agro ressources

Aux effets de ces deux répulsifs  il faut ajouter, selon l’agrotechnicien, celui du mélange que forment  la cendre végétale et  l’eau. L’odeur de ce mélange  –qui est un acide-   asphyxie les parasites et certains insectes en bouchant leurs pores respiratoires.

L’utilisation du produit dans le domaine agricole pour la protection des agro ressources est également à envisager  même si elle nécessiterait une modification du procédé de mise au point.

«  Pour la protection des agro ressources, nous avons prévu utiliser l’huile des graines de neem dont l’efficacité et les valeurs écologiques  ont déjà été  démontrées dans la lutte contre les ravageurs du caféier, du cacaoyer et du cotonnier au Togo  à travers une étude [pdf de l’étude en annexe]. (…) Par 100ml de savon noir nous comptons  ajouter 20 gouttes d’huile de neem» précise Kodjo Yovo.

 Toxicité « négligeable»

A l’étape actuelle, les moustiques, les mouches, les fourmis,  les criquets, les tiques (Ixodida) et les moisissures sont quelques organismes contre  lesquels l’utilisation de l’insecticide a donné des résultats concluants.

Des tests sur la toxicité du bio insecticide ont été effectués au Laboratoire d’Entomologie et Toxicologie des Pesticides de l’Université de Lomé. Ils révèlent que le produit présente une toxicité « quasi nulle » du fait de la volatilité de l’huile essentielle de la citronnelle.

« La volatilité des composantes répulsives  du produits réduit  relativement son temps d’action mais aussi sa toxicité. Selon nos estimations, environ 3ml du produit appliqué dans une pièce de 12m2 par exemple peut avoir un temps d’action compris  entre 24 et 36 heures. Il est possible d’augmenter cette performance en augmentant le niveau d’extraction de l’huile essentielle, ce qui risque d’augmenter la toxicité du produit » a expliqué Yaovi NUTO, le chercheur à l’Université de Lomé  qui a conduit le test.

Pour l’heure, des procédures administratives au niveau local ralentissent la mise en vente du produit au Togo même s’il est déjà utilisé par certains producteurs en région parisienne selon son concepteur.  Son prix de vente estimé est de 1000F CFA pour le flacon de 100ml.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par scienceactu
Charger plus dans Environnement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *