Accueil Energie Un biocarburant à base de rebuts agricoles mis au point au Togo

Un biocarburant à base de rebuts agricoles mis au point au Togo

5 min de lecture

Un ingénieur togolais a mis au point un biocarburant qui présente le même confort que le gaz butane dénommé « Biogel ». Obtenu à base de rebuts agricoles comme les épluchures de maniocs et d’anacarde, ce biocarburant composé essentiellement d’éthanol anhydre a plusieurs fonctionnalités.

Il peut, en effet, être utilisé dans les ménages pour des besoins de cuisson à la place du gaz butane ou du charbon de bois, être incorporé à 5% à l’essence ou encore être utilisé pour l’alimentation des groupes électrogènes, ce qui en fait une source d’énergie électrique.

« Nous avons remarqué que dans les zones à fortes productions de gari au Togo, les rebuts de maniocs ne servent généralement pas à grande chose. Nous avons donc entrepris d’acheter ces rebuts auprès des producteurs en vue de sa transformation en source d’énergie » explique le concepteur du biocarburant Egbaré A. Kobiéssama.

« Nous avons ajouté ensuite de la pomme d’anacarde, qui a l’avantage de contenir du sucre et de faciliter la saccharification, à l’amidon récupéré de ces épluchures et nous passons à la distillation pour obtenir du bioéthanol. La dernière phase de la conception consiste à ajouter un agent gélifiant pour rendre le combustible consistant et éviter sa volatilité » poursuit-il.
Vert et moins cher

Le combustible ainsi obtenu peut fournir entre 22 et 23 MJ/ Kg selon les estimations de l’ingénieur. Même si son pouvoir calorifique reste inférieur à celui du gaz butane qui se situe entre 42 et 45 MJ/kg, il reste supérieur à celui du charbon de bois estimé à 16 MJ/Kg.
Une étude d’impact environnementale et sociale sur le Biogel effectué par BECKHODRO Thaï, un Expert en Gestion de l’Environnement et en Entrepreneuriat révèle que la combustion du Biogel n’émet pas de gaz à effet de serre. Pour lui, le combustible peut être une alternative crédible dans la lutte contre la déforestation au Togo.

Le rapport 2010 de l’International Tropical Timber Organization (ITTO), indique que la production du bois de chauffe et du charbon de bois pour les ménages reste la cause majeure de la déforestation au Togo.

Selon les données de la Direction de l’Environnement, on estime à plus de 600 000 tonnes la quantité de charbon de bois consommés chaque année au Togo. Le dernier recensement de la population au Togo indique que dans la commune de Lomé, 85% des ménages utilise le charbon de bois et seulement 9% le gaz butane.
Toutes ces données font du Biogel un combustible pouvant permettre de relever « de façon significative les défis climatiques et énergétiques au Togo et dans les pays de l’Afrique subsaharienne» selon BECKHODRO Thaï.

L’utilisation du Biogel, précise l’environnementaliste, pourrait également créer « une impulsion économique locale » puisque les estimations économiques effectuées sur le combustible renseignent que 10kg de Biogel peuvent fournir la même quantité d’énergie que 6 kg de gaz butane pour un coût réduit d’environ 50%.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par scienceactu
Charger plus dans Energie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *