Accueil Innov & Tech Une application mobile optimise l’usage des engrais

Une application mobile optimise l’usage des engrais

3 min de lecture

Des chercheurs de l’université du Nebraska-Lincoln (USA), assistés par le Centre for Agriculture and Bioscience International (CABI), viennent de concevoir une application mobile pour aider les agriculteurs à mieux utiliser les engrais en vue d’améliorer leur productivité.

Selon les chercheurs, l’application est conçue sur la base d’un logiciel de modélisation auquel est incorporée la fonction de gestion intégrée de la fertilité des sols. Elle permet d’évaluer la fertilité des sols et propose aux agriculteurs la quantité d’engrais à utiliser en fonction des cultures et de la superficie de l’espace cultivé.

L’application peut également proposer aux agriculteurs la manière la plus rentable d’appliquer l’engrais dans le champ en leur demandant de renseigner des données sur les cultures et les dépenses en engrais que ces derniers peuvent se permettre. Elle peut fonctionner hors-ligne ce qui facilite son usage dans les zones rurales.

A LIRE AUSSI : Des mouches permettent d’améliorer la production aviaire

Le but visé selon les chercheurs est de proposer aux agriculteurs à faibles revenus un outil qui leur permet d’optimiser leurs investissements en engrais tout en produisant des cultures plus saines.

Disponible sur App Store, l’application dénommé « Fertilizer Optimizer » a été calibrée sur la base des résultats de recherches effectués par les chercheurs de l’université du Nebraska-Lincoln dans treize (13) pays africains dont le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Niger, le Rwanda ou encore l’Ouganda.

Son utilisation en Ouganda par exemple, a permis à certains agriculteurs de multiplier leurs rendements par sept (7), selon les chercheurs du CABI. Des recherches sont en cours pour son extension aux autres pays africains.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Raph
Charger plus dans Innov & Tech

Laisser un commentaire

Voir aussi

Paludisme: la solution pourrait venir d’un champignon

Des essais effectués au #BurkinaFaso avec un champignon GM ont réduit de 99% la populatio…